Monthly Archives: August 2012

Mar de pirañas, al fin

Ya está aquí. Mar de pirañas, una antología del nuevo microrrelato español a cargo de Fernando Valls.

¿Los autores? Aquí:

VV.AA. (MAR DE PIRAÑAS)
Rubén Abella | Pilar Adón | Ricardo Álamo | Carlos Almira | Rosana Alonso | Beatriz Alonso Aranzábal | Antonio Báez | María José Barrios | Felipe Benítez Reyes | Javier Bermúdez López | Eduardo Berti |Gabriel de Biurrun | Miguel Ángel Cáliz | Susana Camps | Matías Candeira | Carlos Castán | Luisa Castro | Flavia Company | Alberto Corujo | Ginés S. Cutillas | Antonio Dafos | Jesús Esnaola | Manuel Espada | Óscar Esquivias | Araceli Esteves | Federico Fuentes Guzmán | José Alberto García Avilés | Isabel González | Juan Gracia Armendáriz | Cristina Grande | Almudena Grandes | Carmela Greciet | Andrés Ibáñez | Miguel Ibáñez | Fernando Iwasaki | Fermín López Costero | Ignacio Martínez de Pisón | Agustín Martínez Valderrama | Isabel Mellado | Inés Mendoza | Nuria Mendoza| Lara Moreno | Paz Monserrat Revillo | Manuel Moya | Manuel Moyano | Juan Jacinto Muñoz Rengel | Elvira Navarro | Hipólito G. Navarro | Andrés Neuman | Ángel Olgoso | Álex Oviedo | Antonio Pomet | Gemma Pellicer | Ángeles Prieto Barba | Javier Puche | Loli Rivas | Anelio Rodríguez Concepción | Rocío Romero | María Paz Ruiz Gil | Javier Sáez de Ibarra | Raúl Sánchez Quiles | Antonio Serrano Cueto | Francisco Silvera | Iván Teruel | Eloy Tizón | Pedro Ugarte | Iván Zaldúa | Ángel Zapata | Miguel Á. Zapata ||

J’veux qu’on baise sur ma tombe

“[…] Y construiré un imperio sólo para verte sonreír”.

A la lumire obscure
Je te croise enfin
oh dieu que tu es belle
Toi la seule toi l’ultime
Entre les hommes galit
S’il te plait prends ma main
Ne te fais plus attendre
Il est temps de s’treindre
il est temps de s’teindre
Une dernire cigarette

Les guerriers de la route avaient pourtant prdit
La mort ou la naissance
Ca dpend du cur
Au soleil qui s’incline
Allez finissons en
Et laissons s’accomplir le firmament
Plong dans l’infini dans le gouffre sacr
De Katagena
Me noyer jamais
Et puis quitter ce monde sans pudeur ni morale

Jveux qu’on baise sur ma tombe
Jveux qu’on baise sur ma tombe

que la grce s’accomplisse
immortelle jouissance
Que les femmes s’unissent dans un parfait accord
Rien que pour un instant

L’phmre redevienne
Eternit

J’aurais aim t’aimer
Comme on aime le soleil
Te dire que le monde est beau
et Que c’est beau d’aimer
J’aurais aimer t’crire
Le plus beau des pomes
Et construire un empire
Juste pour ton sourire
Devenir le soleil
Pour scher tes sanglots
Et faire battre le ciel
Pour un futur plus beau
Mais c’est plus fort que moi
Tu vois je n’y peux rien
Ce monde n’est pas pour moi
Ce monde n’est pas le mien

Au revoir mes amis
Au revoir mes frres
Au revoir mon pays
A nous deux la lumire
Au revoir Franckie
Au revoir les printemps
Au revoir pauvre monde
A nous deux satan
Au revoir mes amis
Au revoir mes frres
Au revoir mon pays
A nous deux la lumire

(J’veux qu’on baise sur ma tombe – Damien Saez)